Arborescence de site web : définition, création et logiciels

Lors de la création ou de la refonte d’un site internet, il est essentiel de structurer le contenu. Pour ce faire, il faut commencer par élaborer l’architecture du site, nommée aussi arborescence. C’est ce qui va permettre d’organiser l’ensemble des pages web pour construire un parcours utilisateur efficace, fluide et ergonomique. Cette hiérarchie des contenus permettra d’accroître l’expérience utilisateur et de booster le référencement naturel. Comment créer l’arborescence d’un site web ? Zoom sur les étapes et les logiciels de création.

L’importance de l’arborescence web en SEO

L’arborescence d’un site web joue un rôle fondamental à la fois en matière de référencement naturel (SEO) ou d’expérience utilisateur (UX).

En effet, l’objectif d’une bonne structure est d’anticiper le parcours des visiteurs d’une page à l’autre. Cela les guidera naturellement vers les informations souhaitées. Ainsi, le visiteur ne perd plus de temps lors de sa navigation.

Et c’est ce que souhaite avant tout un internaute : trouver de manière rapide et facile la réponse à sa question. Une mauvaise structure conduit souvent à un taux de rebond élevé, car s’il ne trouve pas ce qu’il veut, l’utilisateur quittera le site et retournera sur la page des résultats de recherche. Au contraire, s’il est satisfait et qu’il juge le site pertinent, il aura tendance à y rester plus longtemps. Ainsi, une bonne arborescence de site web peut donc diminuer le taux de rebond et améliorer le temps de visite.

Parallèlement, il faut rappeler que l’objectif premier de Google est d’apporter la meilleure réponse à une problématique de l’internaute. Si un site internet a une bonne arborescence, Google sera en mesure de proposer la page adéquate selon la requête de l’internaute.

Ce qui amène au second point : une bonne arborescence joue en faveur du SEO. Grâce aux liens internes et externes, cela apporte des indications aux robots pour la bonne indexation des pages web dans les résultats de recherche.

En effet, les crawlers, seront plus enclins à comprendre le contenu, la relation entre les différentes pages et le niveau hiérarchique de celles-ci. Et donc, d’indexer le bon contenu selon une requête ciblée.

En revanche, ils ne sont pas sans faille. Pour être certain que toutes les pages soient indexées, il est également possible d’établir un sitemap XML à soumettre à Google ou autres moteurs de recherche.

De plus, la conception d’une bonne arborescence contribue à bénéficier de sitelinks. Ce sont des liens complémentaires affichés en dessous de l’URL dans les résultats de recherche. En cliquant sur un de ces liens, l’internaute atterrit directement sur la page et le contenu qu’il recherche. Un gain de temps pour le visiteur, une meilleure visibilité pour l’entreprise et un taux de clic favorisé.

Comment créer une arborescence de site web ?

Rechercher des mots-clés pertinents

Afin que chaque page corresponde à une requête, il est essentiel d’établir une liste des mots-clés sur lesquels se positionner. Pour cela, il est important de rechercher les mots-clés les plus pertinents en fonction du contenu proposé.

Des outils comme SEMrush, Ubersuggest ou encore l’outil de planification Google Ads peut aider à les déterminer. Le but est de choisir les bons mots-clés adaptés à chaque page, catégorie, sous-catégorie afin d’apparaître de manière efficace dans les résultats de recherche.

Organiser et structurer le contenu

Lors d’une refonte d’un site web, il est important de lister tous les contenus existants et de les organiser par catégorie. Cela permettra d’avoir une vision globale et claire. La démarche est également similaire pour la conception d’un site web.

De manière générale, il est conseillé de ne pas construire une structure trop profonde pour éviter que l’internaute ne se perde.

Le niveau 1 correspond à la page d’accueil, puis les autres niveaux aux différentes catégories et sous-catégories. Les contenus les plus importants doivent être accessibles le plus rapidement possible, en un clic. C’est pourquoi, il est important qu’il se trouve sur la page d’accueil ou header.

Pour une expérience utilisateur réussie, il est recommandé de ne pas proposer un contenu à plus de 3 clics. Plus une page sera profonde, moins elle sera visitée. D’où l’importance du maillage interne ou d’une structure en silo, qui permet de faciliter la navigation.

Par ailleurs, cette organisation minutieuse permettra de construire une structure d’URL, basée sur la hiérarchie du site internet. En un coup d’oeil, le visiteur doit être capable de savoir à quel niveau de l’arborescence il se trouve.

Analyser la concurrence

Faire un rapide tour de la concurrence permet de s’assurer de pas avoir oublié une catégorie. Mais aussi de regarder comment les sites concurrents sont organisés. Ils peuvent être une réelle source d’inspiration ou au contraire mettre le doigt sur les erreurs à éviter.

Schématiser le schéma de l’arborescence

Une fois le contenu hiérarchisé, il reste à le schématiser. Pour cela, des logiciels existent pour créer l’arborescence du site web. Mais il est tout à fait possible de l’établir à main levée sur papier ou sur PowerPoint. L’important est d’avoir une représentation visuelle claire du plan du site.

Vérifier l’arborescence aux réalités des parcours de navigation et du SEO

L’étape finale pour construire une bonne arborescence est la vérification. Cela permet d’optimiser au mieux la structure et de mettre en évidence les améliorations à apporter. Pour cela, il est nécessaire d’effectuer différents scénarios en fonction de plusieurs critères.

Il faut tenir compte du profil de l’internaute (son âge, sa catégorie socio-professionnelle, son niveau de maîtrise du web), son objectif (son intention de recherche), le canal d’acquisition (comment est-il arrivé sur le site internet ?), la page d’atterrissage (sur quelle page va-t-il arriver ?).

L’objectif est de s’assurer du parcours de l’internaute, mais aussi de celui des robots. Il faut donc veiller à la hiérarchisation des catégories, ainsi qu’à leur cohérence.

Gloomaps

Gloomaps est un outil en ligne simple et gratuit. Il permet de créer en quelques clics l’arborescence d’un site web. Il est possible d’intégrer des couleurs aux différents niveaux pour un rendu très visuel. De même, le partage via lien est disponible ou l’exportation aux formats PDF, PNG ou XML.

gloomaps

MindMeister

Mindmeister est un outil efficace de cartographie mentale. Il aide à mettre à plat et organiser toutes les idées. Il est très facile à prendre en main et permet une approche très complète d’organisation. Il est également collaboratif et s’exporte en de nombreux formats.

Il est disponible en version gratuite mais limitée à 3 cartes mentales. Au-delà, il faut compter un abonnement entre 4,99 € et 12,49 € par mois, selon le besoin.

arborescence de site web MindMeister

Cacoo

Cacoo est un outil ergonomique de dessin en ligne, qui permet la création de plans de site. Il est simple d’utilisation et permet par simple glisser-déplacer d’incorporer plusieurs éléments dans l’arborescence. Il est également collaboratif.

Il existe en version gratuite ou version payante à partir de 5 $ par mois, selon le besoin.

Cacoo

FlowMapp

FlowMapp est un outil en ligne pour optimiser l’expérience utilisateur sur les sites web. Il permet de créer des sitemaps visuels, des flux d’utilisateurs et d’identifier le comportement de navigation des internautes.

Il est disponible en version gratuite pour 1 projet jusqu’à 50 pages, d’une taille maximale de 100 MO. Sinon, FlowMapp propose 3 offres en fonction du nombre de projets et de l’espace de stockage. Les abonnements débutent à 12 $ par mois.

FlowMapp

MindNote

Logiciel de brainstorming visuel, MindNote permet d’organiser les idées et de construire un plan de site. Il existe en version gratuite limitée ou en version Plus à partir de 2,49 $ par mois. À noter : la version Plus possède des fonctionnalités uniquement compatibles avec Mac ou iOS.

MindNote

Dyno Mapper

Dyno Mapper est un outil spécialisé dans l’élaboration de plans visuels de site, très prisé par les webmasters. Il permet d’établir facilement des sitemaps interactifs, à partir d’URL ou de fichiers XML. Les collaborateurs peuvent ajouter divers éléments comme des commentaires, des catégories ou des données analytiques.

Il possède différents styles de structure de site entièrement personnalisable. De plus, il intègre des fonctionnalités telles que le suivi de mots-clés ou de l’audit de contenu.

Dyno Mapper existe en 3 offres et débute à 99 $ par mois.

Dyno Mapper

Slickplan

Slickplan est un logiciel en ligne pour concevoir des arborescences de site en quelques minutes. Intuitive, son interface s’utilise en glisser-déposer. Collaboratif, cet outil propose la personnalisation de chaque élément pour améliorer au mieux la structure et la navigation utilisateur.

Après une version d’essai de 30 jours, il est disponible en 4 abonnements à partir de 8,99 $ par mois.

Slickplan

Balsamiq

Référence dans le secteur des logiciels de wireframe, Balsamiq permet de définir une structure de site de manière très complète. C’est depuis longtemps le logiciel favori des chefs de projet web. Il est cependant payant à hauteur de 79 $.

Balsamiq

Pour aller plus loin, téléchargez cet outil gratuit pour évaluer votre site web en quelques secondes et obtenir des conseils gratuits pour l’améliorer.Website Grader


Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués *