Comment rédiger un bon business model : le guide

Lorsque l’on décide de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat et de créer une boutique en ligne, la première étape concrète est de rédiger un business model. Plancher sur un business model est un passage obligé pour mettre à plat une idée de produit ou un concept et pour en vérifier la viabilité dans le temps. Mais quand on met un pied dans la création d’entreprise pour la première fois, il n’est pas toujours si facile de savoir comment s’y prendre. Pourtant, la rédaction d’un modèle économique est l’unique moyen de savoir où l’on va, comment on y va et surtout, si ça vaut le coup.

Afin de vous aider dans cette étape cruciale nous avons décidé de vous donner quelques conseils pour mieux comprendre comment rédiger un bon business model.

Qu’est-ce qu’un business model et en quoi est-il indispensable à une entreprise ?

Le business model est un document qui doit être rédigé en parallèle d’une étude de marché approfondie. La rédaction de votre business model doit être faite avec clarté et soin, car c’est lui qui déterminera la réussite de votre entreprise.

Business model et business plan : quelle différence ?

Il n’est pas rare de confondre business model et business plan, pourtant ces deux-là sont différents et il est important de bien comprendre en quoi.

Le business model est votre modèle économique, il est votre concept même, celui qui va faire que votre entreprise gagnera de l’argent et pourra grandir. Il est le fruit d’un travail de réflexion qui démarre d’une idée en laquelle vous croyez et qui doit trouver sa forme pérenne pour assurer sa viabilité en tant que business.

Il doit répondre aux questions suivantes :

  • À qui va servir votre produit et de quelle façon ?
  • Comment allez-vous le distribuer et, Ă©videmment ?
  • Comment gagner de l’argent en le commercialisant ?

Le business plan, quant à lui, est la formalisation concrète et chiffrée de votre business model. Dans l’ordre, vous devrez donc commencer par penser votre business model, puis travailler sur votre business plan.

Que faut-il prendre en compte avant de rédiger votre business model ?

Pour rédiger votre business model vous devrez être fixé sur quelques points essentiels :

Quel business model de vente en ligne souhaitez-vous adopter ?

Plus concrètement : à qui souhaitez-vous vendre votre produit ou votre service ? À des entreprises ou à des particuliers ?

Vendre en BtoB (ou Business to Business)

Lorsqu’on parle de BtoB, on fait référence à un modèle dans lequel une entreprise vend un produit ou un service à une autre entreprise. La vente en BtoB présente des avantages et des inconvénients par rapport à la vente en Business to Consumer.

Le plus gros avantage de la vente en BtoB est que lorsqu’on vend des produits à des entreprises, ces dernières effectuent en général des commandes récurrentes et en plus grosse quantité. Le désavantage est qu’il y a moins d’entreprises que de consommateurs.

Mais si votre produit répond à une forte demande et que son prix est bien calculé, le BtoB peut se révéler un modèle très fructueux.

Vendre en BtoC (ou Business to Consumer)

Le terme BtoC fait référence à la vente de produits ou de services directement au consommateur. Il s’agit là du modèle le plus courant, d’autant plus dans le secteur du e-commerce.

Produits ou services, que désirez-vous vendre ?

LĂ  encore, voilĂ  une question essentielle Ă  vous poser avant de vous lancer. Que souhaitez-vous vendre ? Un produit physique, un produit digital ou un service ?

Les produits physiques

Les produits physiques (qu’on appelle ainsi pour les différencier des produits digitaux) sont les produits les plus généralement vendus en ligne. Ils présentent cependant un désavantage de taille par rapport aux produits digitaux : leur stockage demande de l’espace et coûte de l’argent. L’expédition, son coût et l’organisation qu’elle requiert sont aussi des éléments à prendre en compte au moment d’établir votre business plan.

Les produits digitaux

La vente de produits digitaux est, sans surprise, parfaitement adaptée au commerce en ligne. Les produits digitaux les plus populaires sont les ebooks, la musique, les photos/illustrations ou encore les tutoriels vidéo (sport, cuisine, etc.). Et avec eux pas de problématique de stockage ou de livraison ! C’est d’ailleurs ce qui constitue leur plus gros avantage.

Les services

La vente de service en ligne est un peu moins commune que la vente de produits physiques ou digitaux mais elle reste une option intéressante. Le spectre des services en ligne est très large mais parmi les plus courants et les plus recherchés on retrouve le webdesign, la création de contenu (rédaction et image), le consulting ou encore le coaching.

Comment et auprès de qui allez-vous vous fournir ?

Question incontournable qu’il vous faut vous poser rapidement : Où allez-vous vous fournir ? Êtes-vous artisan et créateur de votre propre produit ? Allez-vous le faire fabriquer par un tiers ? Ou préférez-vous vous tourner vers le dropshipping ?

Fabriquer votre produit vous-mĂŞme

Si votre idĂ©e d’entreprise tourne autour d’un produit que vous fabriquez vous-mĂŞme – bijoux, produits de beautĂ©, vĂŞtements, Ă©lĂ©ments de dĂ©coration – alors il vous faudra bien penser Ă  prendre en compte les coĂ»ts et le temps passĂ© que sa fabrication implique. Si cette façon de fonctionner comporte de nombreux avantages comme, entre autres, le fait de parfaitement connaĂ®tre votre produit et de vous assurer pleinement de sa qualitĂ©, la gestion des dĂ©lais de fabrication et d’envoi (si vous ĂŞtes seuls Ă  assurer la production), peuvent constituer un problème lorsque votre entreprise fonctionnera et que les commandes commenceront Ă  se bousculer.

Faire appel Ă  un fabricant

Dans le cas où vous avez une bonne idée de produit à vendre mais que vous n’avez ni l’envie ni la capacité de le produire vous-même, vous avez la possibilité de passer par un fabricant. Cependant, la quête du fabricant idéal peut s’avérer longue et vous devez vous attendre à faire de nombreux allers-retours avec ce dernier pour valider le prototype qui sera finalement le bon. Vous aurez aussi le choix entre travailler avec des fabricants français, plus chers mais plus éthiques ou des fabricants étrangers qui proposent souvent des prix moins élevés. Tout dépendra de l’histoire que vous souhaitez raconter autour de votre entreprise.

Se tourner vers le dropshipping

Si vous avez l’envie de lancer votre boutique en ligne mais que vous n’avez pas forcément de produits définis en tête ou que vous n’avez tout simplement pas envie dans un premier temps de vous occuper d’un stock ni de gérer les envois de commande, alors le dropshopping peut s’avérer être une bonne option.

Avec le dropshipping, il vous suffit de trouver un ou plusieurs fournisseurs qui se chargeront de l’envoi des produits. Plus concrètement, le consommateur achète auprès de votre boutique, vous transmettez les informations à votre fournisseur et ce dernier s’occupe alors de la logistique et de l’expédition. Pour en savoir plus sur les avantages et inconvénients du dropshipping, découvrez notre guide.

Quels éléments doivent impérativement apparaître dans un business model ?

Un business model doit être clair, et succinct, ce qui le différencie du business plan. Il doit principalement répondre à deux questions : quelle valeur votre produit ou votre service apporte aux consommateurs et comment allez-vous pouvoir gagner de l’argent. Il existe de très nombreux types de business model qui diffèrent en fonction de la nature du projet et il est même possible que vous créiez votre propre modèle économique, une seule chose importe vraiment : qu’il soit viable.

Concrètement voici les éléments qui doivent impérativement apparaître dans votre business model :

  • Que vendez-vous ? : S’agit-il d’un produit physique, d’un produit digital ou d’un service ?
  • En quoi votre produit et/ou service rĂ©pond Ă  une demande ? : Quel problème de votre consommateur cible votre produit ou votre service va-t-il rĂ©soudre ?
  • En quoi votre produit et/ou service se diffĂ©rencie par rapport Ă  la concurrence ? : Avant de pouvoir rĂ©pondre Ă  cette question vous devrez avoir passĂ© du temps Ă  Ă©tudier votre marchĂ© et la concurrence. Allez-vous vous dĂ©marquer par une proposition innovante ? Par un mode de distribution novateur ? Par des prix plus bas ou par une qualitĂ© plus haute ?
  • Quels sont les principaux indicateurs financiers ? : Quels vont ĂŞtre vos taux de marge et vos coĂ»ts de revient ? Votre entreprise est-elle rentable ?
  • Quels sont les moyens nĂ©cessaires pour lancer votre entreprise (financiers et humains) ? : Aurez-vous besoin d’une Ă©quipe ou pourrez-vous tout gĂ©rer seul avec votre ou vos associĂ©s ? Avez-vous assez d’argent pour dĂ©marrer ou allez-vous devoir emprunter auprès d’une banque ?

Votre business model devra répondre à toutes ces questions et se présenter sous forme de texte plus ou moins long, éventuellement accompagné de quelques données si nécessaire. Pour vous aider à travailler sur votre business model, le mettre en forme et le structurer vous pouvez vous appuyer sur l’incontournable outil Canvas dont nous vous parlerons plus en détail dans notre FAQ. Si votre produit est une solution innovante, le Lean Canvas, plutôt dédié aux startups, est alors probablement plus adapté.

Lecture conseillée : Générez et publiez les conditions générales de vente de votre boutique en ligne pour exercer votre activité en toute légalité.

Les 5 erreurs à ne pas commettre lors de la rédaction de votre business model

Personne ne possède le talent inné de rédiger un modèle économique parfait du premier coup. C’est pourquoi nous voulions vous apporter un petit coup de main supplémentaire en pointant du doigt les 5 erreurs à ne pas commettre au cours de la rédaction de votre business model.

1/ Ne vous lancez pas dans la rédaction de votre business model sans avoir une bonne idée de l’état du marché

Votre business model doit être rédigé avec en tête une vision claire et juste du marché, de la concurrence et des tendances.

2/ Ne rédigez pas votre business model seul

Lorsqu’on croit en un projet, il est parfois difficile de prendre du recul, de mettre l’affect de côté et d’en avoir une vision tout à fait réaliste. C’est pourquoi il est important de travailler sur votre business model avec des gens en qui vous avez confiance et qui sauront apporter un regard juste sur votre projet.

3/ Ne rentrez pas trop dans les détails

Nous ne le répéterons jamais assez : le business model n’est pas un business plan, il ne doit donc pas entrer dans les détails et doit simplement apporter la preuve que votre entreprise est viable.

4/ Ne pensez pas que répondre à une demande existante suffit à créer un bon business model

Une bonne idée, un bon concept, qui, en plus d’être innovants, répondent à une demande, semblent tout avoir pour mener une entreprise vers le succès. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Répondre à une demande n’est pas la garantie que vous allez pouvoir gagner assez d’argent pour assurer un avenir à votre entreprise.

5/ N’ayez pas peur de revoir ou de faire évoluer votre business model au fil du temps

Un business model ne doit pas forcément rester figé. Ce dernier peut évoluer au fil du temps. Apporter des modifications à votre business model n’est pas la preuve qu’il ne fonctionne pas mais plutôt que vous savez vous adapter au marché et à vos consommateurs.

Envie de vous lancer dans le e-commerce ?

CrĂ©er une boutique dès aujourd’hui sur Shopify et bĂ©nĂ©ficiez d’un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify.

Rédaction par Caroline Lanau-Imbert. Image : Pexels. 


Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués *