Culture d’entreprise : 5 habitudes à garder une fois de reto…

La crise sanitaire liée au coronavirus a bouleversé notre quotidien et a accéléré l’émergence de nouvelles tendances. Suite au confinement, beaucoup de salariés ont été contraints au télétravail et à la communication virtuelle. La culture d’entreprise doit s’adapter et il faut redéfinir les limites entre vie privée et vie professionnelle. Les entreprises comme les salariés ont dû rapidement s’adapter et changer leurs habitudes…

Cela n’est pas forcément une mauvaise chose. En effet, avec ces changements, les salariés prennent le temps de s’interroger sur leur façon de vivre et de travailler. De leur côté, les entreprises réfléchissent à la culture d’entreprise à adopter sur le long terme, afin d’améliorer le bien-être et la productivité des salariés.

Comment adapter sa culture d’entreprise ?

La culture d’entreprise correspond à l’ensemble des caractéristiques et composantes qui définissent le fonctionnement d’une entreprise. Elle permet à l’entreprise de se différencier, mais également de fédérer ses salariés. La culture d’entreprise repose sur plusieurs piliers partagés par l’ensemble des salariés tels que les valeurs ou missions de l’entreprise.

En revanche, il peut être parfois difficile de partager les principes de la culture d’entreprise avec tous les salariés. C’est pourquoi HubSpot a rassemblé ses principes dans un Code Culture, pour que chaque nouveau salarié y soit familier. Pour aller plus loin, découvrez dans cet article comment mettre en place une culture d’entreprise en 5 étapes.

Dans un contexte de crise telle que celui du coronavirus, il est encore plus important d’avoir une culture d’entreprise forte. L’objectif est de maintenir un bon degré de collaboration et d’alignement entre les salariés, malgré le télétravail et le confinement.

Le retour au bureau se met progressivement en place et voici certaines des évolutions positives constatées au cours des derniers mois qui devraient perdurer.

1 – Faire preuve de flexibilité dans la communication pour maintenir la culture d’entreprise

Le confinement et le télétravail ont imposé aux salariés de repenser leur façon de se réunir et de travailler ensemble. Bon nombre d’entre eux ont découvert à nouveau que la communication favorise la collaboration.

En effet, tout le monde ne travaille pas au même moment. Cela est particulièrement vrai pour les entreprises internationales qui doivent composer avec différents fuseaux horaires. Dans ce contexte, il est important de transmettre des informations de façon plus claire et plus réfléchie, de planifier avec attention son emploi du temps, et de documenter systématiquement les différents projets. Tous ces éléments permettront d’améliorer la collaboration et la communication entre les salariés.

En raison du télétravail, bon nombre d’entreprises ont dû apprendre à communiquer différemment. Celles qui n’étaient pas encore équipées ont donc choisi des outils de visioconférence tels que Hangouts, Zoom ou Livestorm pour assurer la communication entre leurs équipes.

2 – Une plus grande importance accordée à la santé mentale

Durant la crise du Covid-19, la question « Comment ça va ? » a pris un sens nouveau. Les salariés et les managers s’inquiètent davantage du bien-être et de la santé mentale de leurs équipes. Ceci est une habitude qu’il faudra continuer d’adopter bien entendu.

Encourager chacun à s’exprimer quant à la charge mentale et physique ressentie lors de la pandémie a permis aux salariés de se rapprocher les uns des autres, en faisant preuve de davantage d’empathie.

3 – Une meilleure harmonie entre vie privée et vie professionnelle, un pilier de la culture d’entreprise

La vie privée et la vie professionnelle étaient pendant longtemps clairement délimitées : l’une commençait quand l’autre prenait fin. Mais le télétravail et le confinement ont complètement bouleversé ces idées.

Avec le télétravail, les parents ont dû gérer leur travail et leurs enfants en même temps. Nombreux sont ceux qui ont aussi dû aménager un bureau de fortune dans un coin de leur logement. Ces deux vies ne peuvent pas être séparées, mais elles doivent fonctionner de concert pour s’adapter l’une à l’autre.

Les managers d’équipes doivent respecter cette distinction et rester flexibles sur les aménagements à prendre. Ceci permettra de créer une harmonie entre vie professionnelle et vie privée.

4 – Des horaires de travail plus flexibles

Des facteurs externes liés au coronavirus ont aussi forcé les salariés, jusque-là habitués aux heures de bureau traditionnelles, à travailler au moment qui leur convenait le mieux.

Ce développement peut être positif en matière de productivité. Cette flexibilité qui favorise les résultats obtenus par rapport au lieu ou au nombre d’heures de travail pourrait devenir de plus en plus répandue à l’avenir si elle permet à chacun d’être plus efficace.

Le présentéisme, encore si fréquent en France, doit donc être oublié : la performance des salariés doit plutôt être mesurée sur leurs résultats et l’atteinte de leurs objectifs.

5 – Plus de communication pour plus de clarté

Une récente enquête menée auprès des salariés de HubSpot a révélé que 81 % d’entre eux ont changé leur façon de communiquer pendant la pandémie, prenant conscience que le télétravail exige plus de transparence et de considération envers leurs collègues pour éviter la perte d’informations.

Quelle que soit la technologie ou la plateforme utilisée, tous les membres de l’équipe doivent être informés des différents projets et développements de façon régulière. Pour ceci, il ne faut pas hésiter par exemple à organiser deux réunions d’équipe hebdomadaires au lieu d’une ou de s’assurer d’être disponible sur des canaux comme Slack. Une tendance qu’il serait bon de voir perdurer, même une fois que les conversations informelles autour d’un café pourront reprendre.

Bien que certaines choses reviennent à la normale, d’autres aspects de nos vies ont définitivement changé. Alors que les entreprises rouvrent peu à peu leurs portes, le véritable défi dans un monde du travail transformé ne sera pas de tenter ce retour à la normale, mais bien d’éviter de retomber dans d’anciens travers et d’adopter sur le long terme les nouvelles habitudes bénéfiques mises en lumière pendant la crise.




Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués *