La solution en marketing direct pour une rentrée réussie

La rentrée est l’occasion de reprendre contact avec les clients après des semaines de calme durant la période estivale. Et si vous adoptiez un nouveau mode de communication qui vous permet de parler directement à vos clients ?

Comment ? Grâce au message vocal direct répondeur VMS®.

Vous diffusez un message vocal directement sur le répondeur de vos contacts sans faire sonner leur téléphone portable.

Le message vocal permet de capter l’attention de votre interlocuteur et cela grâce à votre voix. Vous pouvez en dire beaucoup plus qu’avec un sms et vous privilégiez la relation client. Pour information, le SMS est limité à 160 caractères, alors que le VMS® pour un message de 30 secondes représente environ 120 mots, soit l’équivalent de 1 000 caractères.  Pour ce type d’opération, les retours sont meilleurs car vos contacts ont la sensation que vous les avez appelés personnellement.  Et le petit plus, un bon message vocal ne passera pas pour un message commercial.

Les avantages sont multiples :

  • Gain de temps : vous enregistrez un seul message vocal et vous le diffusez à tous vos contacts.
  • Non intrusif : le message arrive directement sur le répondeur mobile de votre contact sans faire sonner leur téléphone.
  • Privilégie la relation client : votre voix rassure et capte l’attention
  • Ecologique

Tous les secteurs d’activités peuvent utiliser le VMS® pour informer, inviter, promouvoir… Il vous suffit juste d’avoir une base de numéros de mobile.

Néocom Multimédia dispose d’une plateforme en ligne sécurisée et conforme RGPD. Bénéficiez également d’un service client de qualité qui vous accompagne et vous conseille dans vos créations de campagne.

Pour mieux comprendre le message vocal direct répondeur, regarder cette vidéo.

Vous pouvez bénéficier d’un test gratuit, profitez-en ! Contactez-les par mail à [email protected] ou par téléphone au 01 77 57 20 20.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la solution VMS

Article écrit en collaboration avec Neocom




Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués *