Marketing d’influence et vidéo interactive au service de la prévention

En 2018, Netflix innovait avec un épisode interactif de Black Mirror (Bandersnatch), ce format avait marqué les esprits à l’époque. Savez-vous que la technologie derrière ce type de vidéo où le spectateur dirige le scénario et les actions des protagonistes est également possible sur YouTube ? La MACIF et Reech, solution innovante d’influence marketing, ont fait équipe pour proposer une campagne innovante dans le but de travailler sur le sujet de la sensibilisation aux addictions et leurs conséquences chez les jeunes. Voyons voir ensemble les tenants et aboutissants de cette campagne…

Cliquez ici pour télécharger l’étude de cas complète sur le site de Reech

Une collaboration au service de la prévention

La campagne s’est faite en collaboration avec la MACIF, Reech, Webedia et l’influenceur et humoriste Ludovik, youtubeur avec une communauté de 1.3 millions d’abonnés et membre du Studio Bagel.

Plus de 15 séquences ont été tournées pour donner la possibilité à l’internaute de construire l’histoire en fonction de ses choix. A la fin on arrive à un film de 35 minutes ultra qualitatif dans lequel on ne s’ennuie pas une seconde.

On trouve un parfait équilibre entre information et divertissement afin de sensibiliser les jeunes générations ! La plateforme YouTube s’est imposée pour la créativité qu’elle permet (ces fameuses vidéos interactives) et pour la puissance de diffusion de l’influenceur impliqué dans la campagne.

Ce format existe depuis quelques temps mais est très peu présent en France coté influence. Bravo à Reech et la MACIF pour cette belle campagne de marketing d’influence qui viendra surement en inspirer d’autres à venir. A noter que depuis un peu plus de 2 ans, YouTube facilite et accompagne dans la création de vidéos interactives, preuve que le format commence à prendre de l’ampleur.

Dans la pratique…

La vidéo principale (la première d’introduction) est répertoriée sur la chaine de l’influenceur, les autres capsules sont non répertoriées pour garder le suspens. A la fin de la première vidéo, l’internaute est amené à faire un choix :

Ensuite, selon le choix, la capsule correspondante se lance et ainsi de suite jusqu’à la fin de l’histoire.

Bien sûr, en fonction du scénario et de sa complexité, de nombreuses capsules peuvent être créées. Ici 15 capsules ont ainsi été mises en ligne.

Ce type de contenu permet de maximiser l’engagement grâce à l’interactivité.

Dans le cas de cette vidéo pour sensibiliser à la prévention, le scénario participatif à choix multiples permet de mettre en avant les mauvais et les bons choix à faire, idéal pour la prévention !

Les résultats de cette campagne d’influence marketing

La vidéo a été dans le top 3 des tendances France à son lancement, elle a récolté plus de 6.600.000 vues toutes capsules confondues et plus de 280.000 vues sur les vidéos où était présente la MACIF.

Coté engagement 196.498 likes et 2.952 commentaires ont été obtenus.

La campagne a également été relayée sur Instagram avec 7 publications (3 vidéos, 3 photos et 1 story) qui ont permis d’obtenir 3.471.066 impressions, 260.466 vues et 90.526 engagements.

L’objectif de la MACIF était de permettre l’identification de sa marque dès les premières secondes de visualisation des contenus. Elle est citée dès l’introduction sans pour autant ralentir le rythme de la vidéo. On a donc un excellent placement de marque qui a permis à l’assureur d’augmenter significativement sa notoriété auprès du jeune public.

La campagne a également eu des retours très qualitatifs des internautes :

Dans un contexte où l’attention est de plus en plus dure à maintenir auprès des internautes, ce format innovant associé à la qualité des contenus permet clairement de sortir du lot et de marquer les esprits pour la bonne cause.

Découvrir l’intégralité des tenants et aboutissants de cette campagne d’influence marketing

Pour télécharger l’intégralité de ce cas particulièrement intéressant, rendez-vous sur le site de Reech en suivant ce lien :

Découvrir l’intégralité du cas

Article écrit en collaboration avec Reech.


Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués *