Tutoriel WordPress pour débutant : 16 conseils pour démarrer

Utilisé par plus de 34 % des sites web, WordPress est le logiciel de gestion de contenu le plus populaire au monde. Apprécié pour sa flexibilité, il est aussi bien utilisé pour le blogging que pour les boutiques en ligne ou pour les sites vitrines.

Ce qu’il faut savoir pour débuter sur WordPress

WordPress, c’est quoi ?

WordPress est un des CMS (systèmes de gestion de contenu) l’un des plus populaires au monde. Basé sur un modèle freemium, il se distingue par sa facilité d’utilisation et les nombreux plugins et thèmes disponibles pour personnaliser le site.

wordpress.com

La gestion des utilisateurs

Un site WordPress peut être géré par plusieurs utilisateurs depuis leurs ordinateurs. Mais il existe différents types d’utilisateurs :

Tous n’ont pas les mêmes droits. Par exemple, l’administrateur a accès à l’ensemble des fonctionnalités, tandis que le contributeur peut créer des articles sans toutefois les publier. À noter que chaque utilisateur peut compléter son profil en ajoutant des informations (nom, photo, biographie, etc.).

Veillez à bien définir qui aura quel statut afin d’éviter des modifications accidentelles de votre site ou de son contenu.

Langues prises en charge

WordPress est disponible en 70 langues, dont le français. Si la langue du site à l’installation est l’anglais, il est possible de changer facilement cela en allant dans Settings > General > Site Language.

Il est aussi possible de créer un site multilingue avec WordPress. Dans ce cas, tout le contenu du site est traduit en plusieurs langues. Cela permet d’améliorer le référencement du site et d’augmenter le trafic.

MySQL et PHP

WordPress utilise le système de gestion de base de données MySQL. La base de données permet de stocker tous les éléments du site (pages, articles, utilisateurs, commentaires, etc.) dans des tables.

Le langage de programmation open source PHP est utilisé communiquer avec la base de données. Ce langage est dit « côté serveur », car tout le traitement se fait sur le serveur. Le code traité est ensuite transmis au navigateur web.

Le standard W3C

WordPress est compatible avec le standard W3C (World Wide Web Consortium), qui promeut la standardisation, l’évolution et l’interopérabilité du web.

Le contenu d’un site WordPress s’affiche donc correctement dans le navigateur actuel tout en étant compatible avec les futurs navigateurs. De plus, l’affichage s’adapte à l’écran de tout appareil : PC, tablette ou smartphone.

Astuces lors de l’installation de WordPress

Choisir entre WordPress.org et WordPress.com

Lors de l’installation WordPress, il ne faut pas confondre WordPress.org et WordPress.com.

Quel hébergeur pour installer WordPress ?

Pour le bon fonctionnement de WordPress, un hébergeur doit prendre en charge PHP version 7.3 ou supérieure et MySQL version 5.6 ou supérieure ou MariaDB version 10.1 ou supérieure. Il doit aussi proposer un certificat SSL (norme de cryptage des connexions HTTPS) gratuit ou payant.

D’autres critères comme le trafic ou le type de serveur n’ont pas d’impact sur le fonctionnement de WordPress, mais ont leur importance pour les performances du site à long terme.

Installation de WordPress : manuelle ou automatique

Il existe 2 options pour installer WordPress automatiquement ou manuellement.

La première solution permet de réaliser l’opération en seulement quelques clics. Après avoir loué un hébergement, il suffit d’installer le module WordPress : simplicité et efficacité garanties.

Pour ceux qui souhaitent savoir davantage comment fonctionne le CMS, l’installation manuelle reste possible.

Personnalisation de WordPress

Pour personnaliser un site WordPress, il est possible de commencer par installer un thème et d’utiliser le « customizer » dans Apparence > Personnaliser. Celui-ci permet notamment de modifier l’en-tête, les polices, le menu, les images d’arrière-plan ou encore d’installer des widgets. Il existe des milliers d’extensions à ajouter sur son site en fonction de ses besoins. Par exemple, certaines permettent de créer des galeries photo, de relier le contenu aux réseaux sociaux ou de connecter le site à un CRM grâce à des outils comme le plugin gratuit de HubSpot.

Sécurisation de WordPress

La sécurisation de WordPress repose essentiellement sur la mise en place du HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure), qui permet le cryptage de la connexion entre l’utilisateur et le serveur selon la norme SSL (Secure Sockets Layer).

Pour avoir un site en HTTPS, il faut d’abord obtenir un certificat SSL auprès d’un hébergeur puis configurer le serveur selon une procédure fournie par l’hébergeur. Mieux vaut sécuriser le site dès le départ afin de ne pas avoir à rediriger les visiteurs des pages HTTP vers les pages HTTPS.

Bien utiliser WordPress

Accéder au tableau de bord

Le tableau de bord WordPress donne accès au back-end de votre site : c’est ici que vous gérez l’ensemble de vos paramètres et de vos contenus. Pour y accéder, vous pouvez :

Créer et gérer les catégories

Les catégories sont l’équivalent de thèmes parents que plusieurs articles aborderont. Par exemple, pour un blog de recettes de cuisine, une catégorie peut être Desserts. Ces catégories contribuent à la fois à une meilleure expérience utilisateur et au bon référencement de votre blog.

Vous pouvez également créer des sous-catégories pour affiner vos thèmes. Pour l’exemple de Desserts, une sous-catégorie pourrait être les desserts au chocolat.

Pour en créer une sous WordPress, il faut aller dans Articles puis Catégories. Une catégorie peut aussi être ajoutée à partir de la page de création d’un article en cliquant sur Ajouter une nouvelle catégorie.

Créer et modifier un article

Pour créer et modifier un article dans WordPress, il suffit de cliquer sur Créer dans le menu supérieur ou de se rendre dans Articles > Ajouter. L’éditeur permet de rédiger l’article du blog, de créer des titres ou des paragraphes et d’insérer des photos. L’article peut être rédigé en brouillon, prévisualisé, publié ou planifié pour une date ultérieure.

creer-article-wordpres

Créer une page

Une page est différente d’un article, car elle est statique. Son auteur n’est pas identifié et elle n’est pas datée. C’est le cas des pages d’accueil, des pages de contact ou encore des pages « À propos ».

Pour créer une page dans WordPress, il faut cliquer sur Pages puis Ajouter. Une fois la page créée, il ne reste plus qu’à choisir sa place dans l’arborescence du site.

Améliorer le référencement d’un site WordPress

Le référencement d’un site constitue l’une des principales préoccupations d’un administrateur. Le référencement naturel, avec l’ajout d’un contenu riche, original et pertinent est un travail de longue haleine.

Sur WordPress, les plugins qui vérifient que les articles respectent les règles de base du référencement peuvent être d’une aide précieuse. D’autres opérations sont nécessaires pour améliorer le référencement, comme la réécriture des permaliens dans Réglages > Permaliens, l’ajout d’un plan de site ou encore la connexion du site aux réseaux sociaux.

Mesurer le trafic d’un site WordPress

Il existe plusieurs outils pour mesurer le trafic d’un site WordPress. Le plus connu est Google Analytics. Après avoir ouvert un compte sur l’outil et entré certaines données concernant le site, un code de suivi à copier puis à coller dans le code WordPress, soit dans les options du thème, soit dans le code du fichier header.php (l’en-tête), est obtenu. Les statistiques du site sur Google Analytics sont alors accessibles : nombre de visiteurs, localisation des visiteurs, pages les plus visitées, etc.

Pour aller plus loin avec votre site WordPress et générer des leads pour votre entreprise, téléchargez  cet e-book gratuit sur l’optimisation des pages de destination.

Comment optimiser une page de destination pour la génération de leads


Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués *